ENCORE 19 heures 56 minutes et 34 secondes POUR BÉNÉFICIER DE 20% DE RÉDUCTION SUR TOUTE LA BOUTIQUE ! LIVRAISON GRATUITE EN 24/48H

Victime de migraine ? Tout savoir pour y faire face

migraines

La migraine touche 12 % des adultes et 5 à 10 % des enfants en France. Elle se présente plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes. Si vous faites partie de ces personnes, vous savez à quel point cette maladie impacte fortement la qualité de vie.
Pour prévenir et calmer les crises, qui peuvent être à durée variable, il est essentiel de reconnaître les symptômes, les facteurs déclenchants et la traiter correctement.

Reconnaître une migraine : symptômes et facteurs déclenchants

Qu’est-ce que la migraine ? Définition

Il s’agit d’une forme de mal de tête, que l’on appelle aussi céphalée, qui apparaît par des douleurs aiguës, souvent unilatérales. Celles-ci suivent les battements du coeur et peuvent être accompagnées de troubles digestifs (nausées, vomissements). La migraine survient par des crises migraineuses récurrentes entrecoupées de périodes où le patient ne souffre d’aucun symptôme.
La maladie migraineuse est bénigne, mais altère fortement la vie professionnelle et personnelle des personnes atteintes.
Bon à savoir : la migraine est à distinguer de la céphalée de tension. La différence est simple : la douleur des maux de tête est moins intense, non pulsatile, se manifeste de manière plus diffuse et n’est pas aggravée par l’effort.

Les symptômes migraineux

Pour reconnaître les crises de migraine, il est important de pouvoir relever les symptômes propres à cette pathologie. La migraine se caractérise par une douleur modérée à intense pulsatile du côté droit ou gauche du crâne, souvent au niveau des tempes ou au-dessus d’un oeil. Celles-ci peuvent durer de quelques heures à plusieurs jours. Elle peut être accompagnée d’autres signes tels que des troubles digestifs ou des symptômes sensoriels (intolérance à la lumière, au bruit ou aux odeurs).
Parfois, certains migraineux ressentent des signes annonciateurs d’ordre neurologique (fourmillements, vertiges), appelés « aura ». Lorsque les troubles sont visuels (voile noir, point scintillant…), il s’agit alors d’une migraine ophtalmique.
En cas de crise, il est recommandé de se mettre dans une pièce calme et sombre, d’essayer de dormir et d’appliquer une compresse froide sur la nuque.

Reconnaître les éléments déclencheurs

Les épisodes migraineux sont un phénomène neuro-vasculaire provoqué par une stimulation nerveuse qui engendre une dilatation des vaisseaux cérébraux. Mais ce n’est pas tout ! Selon une étude récente, la migraine serait aussi liée à une prédisposition génétique. Même si les facteurs favorisant l’apparition des migraines diffèrent d’un individu à l’autre, voici les plus connus et les plus récurrents : des causes hormonales chez la femme, la consommation d’alcool, de tabac, de café, de charcuterie, de chocolat, le stress, un manque ou un excès de sommeil, certaines conditions météorologiques (chute de la pression atmosphérique) certains bruits ou odeurs.

Traiter la migraine : quelles solutions ?

Comment prévenir la crise migraineuse ?

Afin de réduire la fréquence des migraines, retrouver une meilleure qualité de vie et limiter la consommation de médicaments, il est conseillé de :

  • Tenir un journal dédié à l’apparition des migraines pour mieux comprendre leurs sources.
  • Y noter vos symptômes, les conditions extérieures qui étaient présentes au moment de sa survenue, votre situation psychologique.
  • Ajuster votre mode de vie selon l’analyse du journal pour réduire les crises.
  • Dès que vous ressentez les premiers signes, prenez des dispositions : évitez le bruit, la lumière, les écrans.

Les traitements de crise et de fond de la migraine

Il est utile de distinguer deux types de traitements : le traitement de crise pour calmer rapidement la douleur et le traitement de fond pour réduire la fréquence des crises.
Dans le premier cas, la prise de médicament comme du paracétamol ou un anti-inflammatoire non stéroïdien peut suffire. C’est d’ailleurs ce que font la majorité des patients migraineux en automédication.
Dans le second cas et lors de crises sévères, un traitement spécifique est prescrit : des triptans ou des dérivés de l’ergot de seigle.

Soulager la migraine avec des alternatives plus naturelles

Du côté des solutions naturelles, il existe plusieurs alternatives, comme l’homéopathie, la phytothérapie ou encore l’aromathérapie. En phytothérapie, il faut privilégier les plantes anti-inflammatoires, sédatives, ou favorisant le drainage. Il peut s’agir de l’aubépine, la passiflore, la grande camomille, le romarin ou encore le chanvre CBD. En aromathérapie, les huiles essentielles de gaulthérie, menthe poivrée ou lavande officinale possèdent un effet positif dans les crises migraineuses.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Commandez en toute sécurité !
Paiement sécurisé par CB
Livraison Discrète et Gratuite !

48h

Service client à votre écoute !
01-84-60-19-25
Produits 100% Légaux !
Taux de THC  inférieur à 0,2% 
 

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,